VicksWeb upgrade Location upload ads trending
VicksWeb La Mode

Bienvenue à VicksWeb™

We have 18 guests online
Flag Counter

© 2016 VicksWeb Inc.

À propos | Confidentialité | Aider | Termes | Réaction | Sécurité | Services

Virgil Abloh, Hedi Slimane, Raf Simons : les créateurs auraient une "date de péremption"
©:  Glamour Paris

Selon une étude menée par la société de gestion financière Bernstein, les designers ne seraient plus autant créatifs après cinq ans passés dans une maison de luxe.

Après la nomination de Matthew M Williams à la tête de la maison Givenchy ce 15 juin 2020, le média Quartz a publié une étude menée par la société d’investissement Bernstein. L'analyse rapporte que les directeurs créatifs célèbres des maisons de luxe ont une "date d'expiration" estimée à cinq ans. Pour en arriver à ce constat, l'entreprise Bernstein s'est appuyée sur les mouvements récents des créateurs - le départ de Raf Simons chez Prada, le mandat de Clare Waight Keller en tant que directrice artistique de Givenchy et la nomination de Kim Jones chez  Dior -  la rentabilité de l'entreprise, du prix de ses actions et de la valeur d’entreprise. 

A travers cette étude, Bernstein a découvert qu'au bout de cinq ans, avec n'importe quel directeur de création, la fortune d’une entreprise déclinait. Cela peut expliquer pourquoi les grands groupes comme LVMH et Kering remplacent plus rapidement leurs directeurs créatifs, indépendamment de leur talent. L’autre constat important appuie cette théorie axée sur le capital : la rentabilité de chaque entreprise n'a augmenté que lorsque leur PDG est resté longtemps au pouvoir.
Pour mener à bien cette étude, la société Bernstein a analysé le comportement de dix-huit directeurs créatifs modernes et ne tient pas compte de la corrélation entre les directeurs créatifs et la source de revenus de l'entreprise. Par exemple, les marques comme Hermès et Chanel sont susceptibles de profiter grandement des accessoires, sacs, parfums et chaussures indépendamment de leurs pistes créatives. En outre, certains directeurs créatifs sont tellement nouveaux et certains labels sont tellement plus petits que les géants du luxe qu’ils n’ont pas été pris en compte lors des résultats.


Voici 7 jolies marques de dentifrices bios et à la composition clean
©:  Glamour Paris

Le triclosan, un perturbateur endocrinien bien connu, est-il indispensable à la composition du dentifrice ? Réponse : non. Voici 7 marques proposant des dentifrices bios et à la composition sûre.

Nous avons rendez-vous minimum 2 fois par jour avec lui et ce depuis que nous connaissons l'existence de la petite souris. Pour autant, connaissons-nous bien le dentifrice, ou du moins sa composition ? Pas si sûr car si nous étions au fait de sa composition, peut-être l'enfant en nous le bouderait toujours. Par exemple, la plupart des dentifrices vendus dans les grandes surfaces contiennent du Sodium Lauryl Sulfate qui permet de faire mousser la pâte. Or ce composant est est irritant, allant jusqu'à encourager l'apparition des aphtes. Autre réjouissance, les épaississants : copolymères et polyéthylènes. Ils sont présents dans les microbilles. Problème ? Ces billes polluent la nature et elles se logent dans les espaces intergingivaux. A citer aussi le triclosan, une substance cancérogène et un perturbateur endocrinien bien connu.
Bref, des mots (et des maux) qui donnent sacrément envie de passer aux dentifrices clean fait de camomille, d'huiles essentielles de menthe poivrée ou d'extrait d'orge. Voici donc 6 marques proposant des dentifrices bios et à la composition sûre.

#1 LEBON, la marque aux arômes naturels
Chez LEBON, on ne trouve pas de toxines et de produits chimiques nuisibles à l'équilibre naturel du microbiome buccal. En revanche, on trouve dans les tubes très élégants : du thé vert biologique et de l’aloe vera biologique, de l'extrait papaye qui renferme la papaïne et blanchit naturellement des dents. Tous les arômes sont naturels.

Dentifrice, LEBON, 12,90€. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par LEBON Oral Care Official (@lebon.oralcare) le


#2 Cozie, la marque végane
Ce dentifrice est bio mais aussi végan. On trouve dans sa composition : de l'eau florale de menthe poivrée et de l’huile essentielle de menthe des champs pour la fraîcheur, de la silice (un abrasif naturel très léger qui respecte l’émail), de la glycérine pour la sensibilité gingivale, du xylitol un sucre végétal de bouleau qui combat les bactéries.

Dentifrice, Cozie, 11€.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Cozie (@coziebio) le


#3 Georganics, la marque éco-responsable
Après avoir e�tudie� les composants pre�sents dans les produits d’hygiène dentaire, cette marque anglaise de produits naturels, 100% vegan, et e�co-responsables est née. Tous les ingre�dients chimiques sont remplace�s par des alternatives naturelles comme l’huile de coco. Georganics est pionnière dans le ze�ro-de�chet et propose des emballages recyclables en verre ou en papier.

Dentifrice Reminéralisant à la menthe bio, Georganics, 7,83€ sur Kazidomi. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Kazidomi_fr (@kazidomi_fr) le


#4 Dr. Bronner, la marque rétro
Ce dentifrice végan formulé à base de menthe poivrée nettoie et assainit les dents tout en procurant un effet ultra-rafraîchissant. Il est composé à 70% d'ingrédients certifiés bio et son tube rétro est très chic.

Dentifrice, Dr. Bronner, 8,99€.  

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Dr. Bronner's (@drbronner) le


#5 Melvita, la marque sans fluor
Ce dentifrice bio associe l’action rafraîchissante de l’huile essentielle de menthe poivrée aux propriétés assainissantes du thé vert. Il est formulé sans fluor et 99% du total des ingrédients sont d’origine naturelle.

Dentifrice, Melvita, 6,70€.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Melvita Official (@melvitaofficial) le


#6 Le Tube, la marque fabriquée en France
Awa Lopes da Rosa a réussi le pari de créer une marque de dentifrice 100% bio, éco-responsable et fabriquée en France dans le Var. Dans un tube recyclable à l'infini, le dentifrice se compose d'aloe vera ; du coco-glucoside un dérivé naturel de sucre de noix de coco qui remplace les sulfates synthétiques et irritants pour laver ; de la silice hydratée, un agent polissant doux qui réduit la plaque dentaire tout en prenant soin des dents.

Dentifrice, Le Tube, 12€. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par LE TUBE • Premium Oral Care (@letube_france) le


#7 Comptoirs et Compagnies, la marque au miel de Manuka
Ce dentifrice a été formulé pour apaiser les gencives douloureuses grâce au miel de Manuka aux supers propriétés antibactériennes. Enrichi en extraits de plantes (réglisse, mélisse, romarin, marron d'inde) il aide à un nettoyage en douceur, il contient également de la propolis et de l'huile essentielle de Manuka sauvage aux propriétés assainissantes.

Dentifrice, Comptoirs et Compagnies, 6,65€. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Comptoirs et Compagnies (@comptoirsetcompagnies) le


Beauté clean : voici 9 kits de voyage pour faire suivre sa routine de soin en vacances
©:  Glamour Paris

Pas question, en vacances, de se départir d'une routine de soin sensorielle et clean. Grâce à ces essentiels en version mini on prend soin de sa peau et ses cheveux tout en adoptant des produits naturels et eco-friendly.

Sneakers : voici comment acheter les Air Jordan 1 Og Dior
©:  Glamour Paris

Dior a annoncé que ses baskets en collaboration avec Jordan Brand seront mises en vente via une plateforme en ligne exclusive et que les heureux élus seront tirés au sort. Si le prix officiel n'a pas encore été communiqué, sachez déjà qu'il vous faudra beaucoup de chance.

Décalée en raison de la pandémie de Covid-19, Dior a dévoilé de nouvelles informations sur la sortie de  la Air Jordan 1 Og Dior. Dans le communiqué envoyé par la maison, on apprend que les sneakers seront mises en vente via une plateforme en ligne exclusive, sans plus de détails. A l'image des raffles organisées par des marques comme Supreme ou Off-White, les aficionados devront s'inscrire sur le mini-site en précisant le modèle choisi, la taille et le magasin dans lequel ils souhaiteront récupérer leur paire. "Seules les personnes les plus réactives auront la possibilité d'acquérir le modèle sélectionné", précise le communiqué. Il faudra donc être réactif, avoir beaucoup de "chance" et de grosses économies ? 

Si aucune date de sortie officielle n'a été communiquée pour l'instant, la capsule textile en collaboration avec Jordan sera disponible dans les boutiques Dior à partir de juillet.


Mode : coup de coeur pour cette nouvelle marque française de paniers dénichée sur Instagram
©:  Glamour Paris

Déjà repérée aux bras de bons nombres d’influenceuses françaises, voici Soamé, une nouvelle venue parmi les marques françaises que l’on va adorer. Ces paniers franco-malgaches, éthiques et artisanaux sont en passe de devenir un must-have estival.

Le panier en osier en guise de sac à main est devenu la pièce phare d’un look estival et se hisse au rang d’indispensable de l’été. Naturel et léger, il confère immédiatement une allure champêtre un brin rétro. 

Découverte sur Instagram, la marque Soamé a été imaginée par Rary Soa et inspirée par ses voyages et sa double culture franco-malgache. Ce nouveau label français à tout pour plaire avec ces trois modèles ultra-désirables de paniers intemporels qui mettent l’artisanat et le savoir-faire à l’honneur. En raphia et coton naturels et biodégradables, le panier Soamé se décline en trois façons : un cabas précieux en raphia finement brodé de fleurs, un panier épuré réalisé en trois points de crochet et enfin un sac seau orné de fleurs en raphia comme de la dentelle.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Diane Kari (@diane.kari) le

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Camille (@camilleyolaine) le

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Dolorès ???? (@dolorescfr) le

Dans une industrie de la mode en pleine mutation, la fondatrice prône une démarche solidaire dans la fabrication de ses paniers. Ces derniers sont réalisés à la main à Madagascar par des femmes en réinsertion désireuses d’accéder à une indépendance financière. 

© Soamé
Panier "Grace", 105 €.

© Soamé
Panier "Gaïa", 195 €. Panier "Gavriel", 90 €.

La marque a lancé en mai 2020 une campagne de pré-commandes sur la plateforme Ulule, dont le succès a dépassé les espérances de Rary Soa. Si vous craquez à votre tour par les jolies créations Soamé, il faudra s’armer d’encore un peu de patience, leur e-shop sera lancé courant de l’été 2020…


Dior, Burberry, Fendi : voici à quoi ressembleront les défilés de mode
©:  Glamour Paris

En pleine pandémie de Covid-19, Dior a annoncé le maintien de son défilé croisière en Italie à huis clos tandis que Burberry et Fendi présenteront leur collection prêt-à-porter en extérieur, avec un nombre d'invités limité.

C'est en compagnie du président et PDG de Christian Dior, Pietro Beccari, que la directrice artistique des collections féminines, Maria Grazia Chiuri, a annoncé que la maison maintiendrait son défilé croisière le 22 juillet prochain à Lecce. "C’est un projet très cher à mon cœur" , a-t-elle précisé. En pleine pandémie de Covid-19, le défilé se déroulera à huis clos. "Il n’y aura pas d'invités et toutes les mesures de sécurité en vigueur en Italie seront respectées", a assuré le président. Cette décision va à contre-courant des autres marques du secteur comme Saint Laurent ou Gucci qui ont délaissé le calendrier officiel de la fashion week et Chanel qui a présenté son défilé croisière à Capri dans un format digital. "D’une certaine manière, j'aimerais dédier ce défilé à mon père. C’est lui qui m’a enseigné à croire en moi même dans les moments difficiles et à avoir confiance en l’avenir", a confié Maria Grazia Chiuri. 
©Antonio Maria Fantetti

De son côté, Burberry est la première maison à annoncer officiellement son programme pour la fashion week de septembre : un défilé en plein air prévu le 17 septembre mais que le public visualisera derrière son écran. "Plus que jamais, nous devons réinventer, changer", a annoncé Burberry dans un communiqué. "En tant qu'êtres humains, nous avons toujours eu une profonde affinité avec la nature. En particulier récemment, nous avons tous eu très envie de nous reconnecter à nouveau à la nature. Pour ce défilé, j'ai voulu célébrer ces sentiments en rassemblant notre communauté via une expérience créative qui se déroule dans le magnifique paysage de la Grande-Bretagne", a souligné le directeur artistique Riccardo Tisci.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Meet you at the NATURE - 17th September Spring Summer 2021 Show

Une publication partagée par Riccardo Tisci (@riccardotisci17) le


Fendi a annoncé une démarche similaire. La maison italienne ouvrira la fashion week de Milan avec une présentation depuis son siège romain, le Palazzo della Civiltà, aux allures de Colisée. Selon le magazine de mode américain WWD, le PDG de la marque, Serge Brunschwig, évoque "un événement physique, avec un nombre limité d'invités et une composante numérique, dont le format est en cours de définition". 


"Oh Simone" : une chouette biographie pour (re)découvrir Simone de Beauvoir
©:  Glamour Paris

"Simone de Beauvoir est devenue une autrice qu’on cite beaucoup mais qu’on lit peu." Voilà pourquoi Julia Korbik a eu envie de lui consacrer cet ouvrage. Et grand bien lui en a pris. "Oh Simone" est une bonne manière de (re)découvrir cette pionnière du féminisme.

On connait tous.tes Simone de Beauvoir, brillante philosophe et pionnière du féminisme. Mais combien sommes-nous à l'avoir vraiment lue ? Julia Korbik est tombée en amours avec la femme et l'autrice quand elle était étudiante, et n'a depuis jamais cessé de l'admirer. Au point de lui consacrer un livre, Oh Simone, biographie moderne et détaillée qui se penche sur des aspects de sa vie (passionnante) peu connus du grand public. La preuve par 3.

#1 Elle était très proche de son père

Son père Georges rêvait d'avoir un fils. Il aura finalement deux filles, Simone d'abord, puis Hélène. C'est avec son ainée qu'il apprécie le plus converser. Il aime même répéter qu'elle a "un cerveau d'homme", comme le raconte Julia Korbik : "Ensemble, ils parlent culture et littérature. Il incarne pour elle le monde intellectuel – un monde d’hommes, bien loin du petit appartement familial." Pourtant, il ne sera pas toujours tendre avec elle : "Bien sûr, elle est intelligente et bonne élève, mais aux yeux de Georges, il lui manque quelque chose d’essentiel pour une femme : la beauté. Elle a douze ans lorsqu’il déclare la trouver laide. Plaisante-t-il ? Pas sûr. Acné, cheveux gras… la puberté n’est pas une période facile pour Simone qui se sent mal dans sa peau – comme tou·tes les adolescent·es finalement. (...) Simone est terriblement blessée et se souviendra de cette remarque toute sa vie, mais elle ne lui en tient pas vraiment rigueur. Rien ne peut entacher l’admiration qu’elle porte à son père."

#2 Elle a failli consacrer sa vie à Dieu

Du moins, c'était son projet jusqu'à ses 14 ans. Âge auquel Simone de Beauvoir fait sa crise de foi. Elevée par une mère très intrusive et très pieuse, elle va pourtant se détacher assez jeune de la religion. C'est aussi à cet âge qu'elle fera le choix de devenir écrivaine : "Mademoiselle de Beauvoir apprend peu à peu à penser par elle-même et réalise que de nombreux écrivains et philosophes ne sont pas croyants, comme son père. Elle constate également que les femmes se rendent bien plus souvent à l’église que leurs maris mais ne bénéficient pas pour autant d’un statut privilégié sur cette Terre : ce sont les hommes qui décident de tout 29. De quoi s’interroger…" Forcément.

#3 Elle n'a pas franchement eu le coup de foudre pour Sartre

Si elle connaît plusieurs passions alors qu'elle est étudiante, Simone de Beauvoir éprouvera des sentiments tardivement pour celui qu'elle côtoie sur les bancs de la Sorbonne, le plus "brillant et cynique" de tous ses camarades. Jean Paul Sartre est réputé pour draguer toutes les filles, elle le trouve "laid et peu sympathique". Mais le temps passé à ses côtés, notamment pour des révisions, révèlent son intelligence et son humour sans borne. Elle changera d'avis et acceptera finalement ses avances non sans y avoir mûrement réfléchi. Ensemble, ils obtiendront l'agrégation de philosophie en 1929. Il arrivera premier du concours, et elle seconde. Un exploit pour les femmes à l'époque, qui, comme le rappelle Julia Korbik, recevant une éducation moins qualitative que les hommes, doivent souvent s'y reprendre à plusieurs fois avant d'être diplômées.
En revanche, malgré l'immense admiration qu'elle lui porte, et l'intense relation qui les liera jusqu'à la fin, elle refusera toujours de l'épouser pour conserver sa liberté.

Oh Simone de Julia Korbik, éditions La ville brûle, 20€, disponible.

Julia Korbik par Lars Mensel


La terrasse du Jardin Suspendu est de retour au Parc Floral tout au long de l’été
©:  Glamour Paris

Autrefois situé dans le 15ème arrondissement sur le toit d’un parking inexploité, le Jardin Suspendu version 2020 s’annonce plus bucolique en s’installant au Parc Floral dans un espace de 2 500 m2.

Cette année, la 3ème édition du Jardin Suspendu débarque dans le 12ème arrondissement de Paris, en plein coeur du Bois de Vincennes et plus précisément au Parc Floral. Avec 2 500 m2 placés sous le signe du jeu, on pourra s’y amuser avec une sélection gratuite de jeux en bois, dans une cage de tirs de baseball, mais aussi en s'initiant au mini-golf. Tout au long de l’été, on pourra aussi y retrouver une vingtaine de food trucks de Street Food en Mouvement, l’association du chef Thierry Marx, qui proposera une offre salée le soir et une offre sucrée la journée.

Le Jardin Suspendu, pendant 2 mois à partir du 26 juin, 102 route de la pyramide, 75012.


"Black Parade" : Beyoncé dévoile un titre inédit contre le racisme et les violences policières
©:  Glamour Paris

Le 19 juin 2020, Beyoncé a surpris tout le monde en dévoilant "Black Parade", son premier titre en solo depuis l’album "Homecoming", sorti l’année dernière. Un hymne contre le racisme systémique et les violences policières qu’elle dédie à la communauté noire.

Pour ce nouveau morceau en solo, Beyoncé n’a rien laissé au hasard. "Black Parade" a donc été dévoilé le 19 juin 2020, à l’occasion du Juneteenth, date anniversaire de l’émancipation des dernier.e.s esclaves au Texas, l’État où est née Queen B. Des origines qu’elle revendique d’ailleurs dès les premières notes du titre écrit par son mari Jay-Z. "Je retourne dans le Sud, là où mes racines ne sont pas diluées", scande-t-elle.

"Black Parade" entend lutter contre le racisme systémique et les violences policières raciales, et fait écho aux heurts qui ont embrasé la planète entière après la mort de Georges Floyd le 25 mai dernier. L’hymne accompagne également la nouvelle initiative de la chanteuse : la Black Parade Route, qui soutient les entrepreneur.e.s Afro-américain.e.s. Les revenus engendrés par cette nouvelle chanson iront donc à la fondation créée par Beyoncé elle-même, la BeyGOOD's Black Business Impact Fund. "J'espère que nous allons continuer à partager de la joie et à se célébrer les uns et les autres, même dans cette période, même au cœur de la lutte. S’il vous plaît, continuez à vous rappeler notre beauté, notre force et notre pouvoir", a écrit l’artiste sur Instagram. 

Pour soutenir la Black Parade Route, rendez-vous sur le site dédié. 


4 livres qu’on va dévorer cet été
©:  Glamour Paris

Roman familial, bande dessinée policière, livre de photos engagées, et biographie pop : tout ce qu’on va avoir envie de glisser dans sa valise.

Une saga familiale : "La commode aux tiroirs de couleur" d’Olivia Ruiz

Quand sa grand-mère meurt, la narratrice va ouvrir les tiroirs d’une commode qui l’intriguait depuis l’enfance. Elle y découvre les secrets de Rita, petite fille espagnole qui fuit le régime de Franco et qui, en France, rêve de s’intégrer à Narbonne. Premiers émois, premiers défis, puis le retour dans son pays natal… Racontant l’exil avec une grave légèreté, Olivia Ruiz prouve qu’elle n’est pas que la chanteuse de "La femme chocolat", mais une romancière prometteuse – même si l’on devine bien des éléments autobiographiques dans La commode aux tiroirs de couleur. Un retour aux sources plus engagé qu’il n’en a l’air, porté par une plume gouailleuse, et avec la patte féministe qu’on lui connait.
Olivia Ruiz, La commode aux tiroirs de couleur, J.C. Lattès

Une BD riche en sensations fortes : "14 juillet" de Bastien Vives et Martin Quenehen

On avait adoré la bande dessinée Polina et Le Chemisier. Le drôle de polar qu’est 14 Juillet confirme le talent de Bastien Vivès, ici aidé de Martin Quenehen au scénario. On y suit Jimmy, un jeune gendarme plutôt beau gosse de Roissan-en-Isère, motivé par ses prochains examens pour prendre du grade et en recherche d’un peu d’action. Un jour, il rencontre un peintre parisien, Vincent (sosie de Michel Houellebecq !), venu se ressourcer suite à la disparition de sa femme dans un attentat. Sa jeune fille, Lisa, est aussi belle qu’introvertie… Si la nature prend une grande place dans 14 Juillet, c’est surtout l’analyse psychologique des personnages et le suspense qui nous saisit. Blanc, noir, minimal mais puissant.
Bastien Vivès et Martin Quenehen, 14 Juillet, Casterman.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Bastien Vives (@bastienvives) le


Un beau livre de photos (mais aussi de texte) : "La prochaine fois, le feu" James Baldwin et Steve Schapiro

Dans les années 60, cruciales dans la lutte pour les droits civiques, Steve Schapiro a la trentaine et, photojournaliste déjà accompli, documente l’actualité américaine.  Pour le magazine Life, il part dans les états du Sud avec James Baldwin. Ensemble, ils sillonnent les routes, interrogent les militants, bavardent avec les familles africaines américaines, arpentent les manifestations – dont les plus connues, la marche sur Washington et la marche de Selma, immortalisent Martin Luther King et Rosa Parks. On retrouve aujourd’hui une centaine de ces clichés, dont certains pourraient avoir été saisis ces jours-ci. En Anglais, le texte engagé de The Fire Next Time (1963) où il s’adresse notamment à son neveu ("Tu es né là où tu es né et tu as été confronté avec l’ennemi avec lequel tu as été confronté parce que tu étais noir et pour cette seule raison"), lui rappelant le combat que doivent mener les Africains Américains pour se faire une place dans leur pays, et gagner (enfin) l’égalité. Qu’on sait loin d’être acquise aujourd’hui...
Steve Schapiro et James Baldwin, La prochaine fois, le feu, Taschen.

Un fabuleux destin musical : Billie Eilish d'Adrian Besley

Billie Eilish c’est LA nouvelle pop star de l’Amérique. Elle n’a que 19 ans mais il y a déjà beaucoup choses à raconter sur elle : son enfance, son éducation auprès de parents artistes, sa relation fusionnelle avec son frère Finneas, son hyper sensibilité devenue un atout... ce dont a conscience cette biographie – forcément non autorisée, Adrian Besley, également auteur de livres sur les Monty Python ou la K-Pop. Suivant un fil chronologique jusqu’à son succès, le livre propose des encadrés thématiques pertinents (Billie et le hip hop, ses influences, Billie et le syndrome de Gilles de la Tourette, Tyler the Creator, etc.) et se lit d’une seule traite. Pour les fans comme les néophytes.
Adrian Besley, Billie Eilish, la biographie non officielle, Albin Michel

 

 


<< < Prev 1 2 3 4 5 6 7 8 Next > >>